Quand l’accessibilité devient universelle

Découvrir • Pulse #8 • 5 MIN
Par Adeline Tissier

Dans le secteur de la mobilité, la notion d’accessibilité est une problématique récurrente dont les contours ne cessent de s’élargir.

Auparavant exclusivement centrée sur les personnes vivant avec un handicap, elle est aujourd’hui bien plus inclusive. Tout le monde doit avoir accès à tous les équipements et tous les services. On parle désormais d’accessibilité universelle. Ainsi, tous ceux qui traversent une situation de fragilité, temporaire ou non, visible ou non, à un moment de leur vie, sont concernés : une femme enceinte, une personne âgée, quelqu’un qui se déplace avec une canne ou des béquilles, un touriste muni de ses valises, une personne souffrant de stress ou encore un parent équipé d’une poussette… Pour chacun d’entre nous, ces situations de fragilité représenteraient environ 11 % de notre vie. Ce changement de paradigme et cet élargissement de la notion d’accessibilité s’opèrent à des rythmes différents en fonction des villes et des pays, mais une chose est sûre : aujourd’hui, l’universalité de l’accès à la mobilité guide la conception des réseaux de transport, oriente la recherche et l’innovation en matière de mobilité et inspire de nombreuses collectivités. Tour d’horizon de quelques initiatives qui ont déjà fait leurs preuves.


TOURS
Mobilité inclusive

L’accessibilité, une démarche globale !

À Tours, un plan ambitieux d’accessibilité a été mis en place sur le réseau de transport en commun « Fil bleu ». 100 % des bus et 83 % des arrêts sont désormais accessibles aux personnes à mobilité réduite ; l’information visuelle et sonore, ainsi que les équipements et parcours en agence sont adaptés aux personnes malvoyantes, malentendantes ou illettrées ; les personnels sont formés aux handicaps invisibles ; et un service personnalisé de porte-à- porte, baptisé « Fil blanc », transporte tous ceux qui ont une carte d’invalidité à 80 %, ou simplement des béquilles, dans des véhicules adaptés.

LYON
Réduction du stress cognitif

Lyon voit la vie en bleu

En octobre 2021, le dispositif « Ligne bleue » a été inauguré à Lyon pour offrir un environnement de transport plus serein aux personnes neuroatypiques, comme les autistes, par exemple. Le bleu, couleur reconnue comme apaisante par le public visé, est omniprésent, les légendes sont simplifiées, des pictogrammes facilitent le repérage, la signalétique est adaptée. « Un porte-tickets inclusif », avec trois types d’encoches pour les classer (un pour le ticket en cours d’utilisation, un pour la réserve de tickets et un pour les tickets usagés), tranquillise aussi leurs trajets.
Tous les usagers qui en éprouvent le besoin peuvent également se familiariser avec un itinéraire en étant accompagnés d’un agent, pour prendre de l’assurance.

TAKANAWA
Robotisation de l’accessibilité

Les robots à la rescousse !

Le Japon est souvent cité en exemple pour ses innovations en matière d’accessibilité universelle. Et comme c’est aussi le pays des robots, la robotique de service vient renforcer le phénomène.
Depuis l’année dernière, au sein de la gare ferroviaire de Takanawa, dans la préfecture de Tokyo, des fauteuils roulants autonomes facilitent le guidage et le trajet des personnes à mobilité réduite ; six robots assurent la sécurité des voyageurs et le nettoyage de la gare, et sont également programmés pour proposer l’aide d’un agent aux personnes malvoyantes. Des appareils de signalisation digitale multilingues viennent aussi en aide à tous ceux qui ont besoin d’assistance ou de renseignements.

PARIS
Accompagnement des sourds et malentendants

Un service d’information en langue des signes

À Paris, le service de transports publics collectifs pour les personnes handicapées – Pam75 – aide les voyageurs sourds et malentendants à préparer sereinement leurs déplacements, grâce à un service d’information spécialisé, Elioz. Cette plateforme connectée leur permet d’échanger en direct, à partir d’un ordinateur, d’une tablette ou d’un smartphone, avec un téléconseiller en langue des signes française, en langue française parlée complétée (LFPC), ou grâce à une transcription en temps réel de la parole. Ce service innovant est aussi disponible à Lyon, Aix-en-Provence, Lille, Rennes, Tours, Bordeaux, ou Caen.

NEW YORK
Système de guidage personnalisé

Suivez (écoutez) le guide !

Evelity, premier « GPS » intérieur sur smartphone, est un système de navigation conçu pour aider ses utilisateurs à se déplacer dans un espace intérieur complexe, comme un musée, un aéroport… ou une station de métro ! « Montez un étage, tournez à droite, passez les bandes podo…»
Après Lyon, Lille et Paris, ce service sera testé dans deux stations new-yorkaises. Il s’adresse notamment à tous les usagers en situation de handicap ou de déficience cognitive, grâce à ses interfaces adaptées à chaque handicap, mais aussi aux voyageurs avec poussette ou bagages et aux touristes, pour simplifier leur parcours dans un lieu inconnu.

MONTRÉAL
Handicap et mobilité réduite

Le métro pour tous !

La Société de Transport de Montréal (STM) poursuit depuis dix ans un objectif d’accessibilité universelle de son métro. Des investissements majeurs sont en cours : installation de nouveaux ascenseurs, de portes-papillon motorisées et de bandes podo-tactiles ; formation du personnel, amélioration de l’information voyageurs et de la signalétique ; ou encore modernisation du système de vente de titres de transport. Depuis 2018, les sièges sont plus ergonomiques et les portes plus larges, la suspension est ajustable pour s’adapter au niveau des quais.
Les espaces réservés aux fauteuils et l’information sonore automatisée ont également été systématisés.

FRANCE
Location de voitures aménagées entre particuliers

Wheeliz, pour une mobilité moins réduite !

En France, Wheeliz est le premier site dédié à la location entre particuliers de véhicules adaptés aux personnes à mobilité réduite. Sur cette plateforme collaborative, l’offre et la demande se rencontrent: les propriétaires de voiture adaptée (équipée soit d’une rampe pour transporter une personne avec son fauteuil roulant, soit d’un système de conduite adapté au handicap) mettent leur véhicule en location pour une durée limitée, et les personnes en situation de handicap réservent le véhicule qui leur convient. Cette plateforme collaborative d’auto-partage réunit déjà plus de 10 000 utilisateurs et 1 500 propriétaires de véhicules adaptés.

BARCELONE
Guidage vocal pour les malvoyants

Marchez, taguez à distance, découvrez…

Navilens est une technologie de reconnaissance d’images, conçue sur le même principe qu’un QR code, mais bien plus simple à taguer.
Elle permet ainsi de « détecter » un panneau codé sans être en face. Il suffit de marcher en tenant son smartphone surélevé pour taguer le code Navilens et se faire délivrer à voix haute une information utile.
À Barcelone, Madrid, Carthagène ou encore Versailles, Navilens guide déjà les personnes malvoyantes ou non-voyantes dans tous leurs déplacements. L’application est disponible dans 33 langues différentes et contribue à rendre les villes plus inclusives, accessibles et agréables à vivre.

À LIRE AUSSI

Mobilité urbaine : pourquoi les villes doivent prendre l’initiative face au digital

Pourquoi les villes doivent prendre l’initiative face au digital ?

À l’heure de la digitalisation de la mobilité, quelle place et quel rôle pour les plateformes numériques ? Quelle gouvernance adopter ? Le point de vue de Matthias Finger, chercheur, professeur et spécialiste en gestion des industries de réseau et en réglementation des transports.

Pulse #2 3 min

Le MaaS, une petite révolution ?

Le MaaS – Mobility as a Service – est une approche bien spécifique de la mobilité. Il a pour ambition de faciliter la vie des passagers en mettant à leur disposition une plateforme unique – la plupart du temps une application mobile – pour rechercher des itinéraires multimodaux et « porte-à-porte », et les réserver en temps réel sans difficulté. Mais le MaaS peut-il vraiment révolutionner la manière dont nous concevons et utilisons les transports ? Pour le savoir, Pulse a rencontré Piia Karjalainen, Senior Manager, MaaS Alliance.

Pulse #4 5 min