Mobilité partagée… et réinventée !

Découvrir • Pulse #6 • 5 min

Nos habitudes de transport ont été bouleversées par la pandémie et le confinement. Pour répondre à l’impératif sanitaire et regagner la confiance des voyageurs, les villes sont devenues des territoires d’expérimentation à ciel ouvert. Revue de cinq tendances inspirantes.

1. Entraide

De toutes tailles et de tous types, les réseaux de transports se sont mobilisés pour venir en aide aux plus fragiles, donnant un nouveau sens à leur mission d’intérêt général.

"Société du care” (n.m.) :
concept né aux États‑Unis dans les années 1980 qui vise à réhabiliter l’attention à l’autre et la solidarité. Repopularisé pendant la pandémie.
pour approfondir

Lève-toi et marche !

8 min

  États-unis

À New York, Boston et Chicago, l’opérateur de vélos en libre-service Lyft a offert des trajets gratuits ou à tarif réduit aux personnels hospitaliers.

  France

Nés d’une discussion entre réanimateurs, les TGV médicalisés ont transporté plus de 200 patients en mars et avril. Ils pourraient être utilisés en Espagne et en Italie à l’avenir.

  Afrique du Sud

Sillonnant le pays depuis 25 ans pour apporter de l’aide médicale en zones rurales, les trains Phelophepa ont été relancés pour gérer spécifiquement le Covid. Objectif : tester les communautés et les sensibiliser aux gestes barrières.

LE SAVIEZ-VOUS ?
L’idée des TGV médicalisés, chargés en mars et avril de transporter des malades vers l’ouest de la France, est née d’une discussion entre des réanimateurs des Pays de la Loire qui a obtenu très rapidement l’accord de tous.

  États-unis

Dans la banlieue de Los Angeles, les bus de la filiale de Keolis ont livré chaque jour des colis alimentaires aux habitants qui ne pouvaient pas quitter leur domicile.

  Montréal

Fin mai, des bus de la STM convertis en cliniques mobiles sans RDV ont circulé dans la ville, très touchée par le Covid-19. Stoppés à la fin de la première vague, ils pourraient être relancés si nécessaire.

#GUARDIANSOFMOBILITY :
c’est le mot-dièse créé par l’Union Internationale des Transports Publics pour valoriser toutes les initiatives des réseaux de transports en temps de crise.

2. Sobriété

La pandémie et le confinement transforment les modes de vie et les aspirations des citoyens. Les villes, les entreprises et les réseaux s’associent pour lutter contre la saturation et accompagner l’évolution des flux.

“Avant le confinement, nous vivions dans une société d’hyper-mobilité. (...) Nous devons repenser la ville à l’ère de l’hyper-proximité (...). L’avenir est aux écosystèmes urbains soutenables et modestes avec une forte qualité de vie et une mixité des habitats.” Emmanuel Grégoire, Premier adjoint à la Mairie de Paris, webinar IUTP

  France

53 % : c’est la part des Français favorables à la mise en place de mesures de rationnement dans les transports afin de lutter contre la crise climatique.
Source : enquête Forum Vies Mobiles auprès de 1 500 personnes, avril 2020.

18 % : c’est celle des Français qui avaient l’intention d’acheter un véhicule personnel avant le confinement, mais qui se déclarent désormais moins déterminés.
Source : étude Ipsos Covid-19 “Impact Automobile”, mai 2020.

  Lyon

“Depuis le 11 mai, ce n’est plus la pointe du matin qui est la plus chargée, mais celle de l’après-midi. Les appels au télétravail et au décalage des horaires ont été efficaces.” Pascal Jacquesson, Directeur général de Keolis Lyon, Lyon Capitale, le 5 juin 2020
“Au lieu de définir les villes par rapport à la mobilité, la bonne approche consiste à se demander de quelles mobilités nous avons besoin pour donner corps aux territoires que nous voulons.” Bruno Marzloff, sociologue, Décideurs, juin 2020.

  Rome

“Aucune limite horaire ne sera imposée aux commerces qui enregistrent des pics de clientèle à certains moments de la journée.” Virginia Raggi, maire de Rome, au sujet de l’adaptation des horaires des commerces, en cours jusqu’au 30 juin 2020

3. Technologie

Pour garantir la sécurité sanitaire des voyageurs, les transports collectifs rivalisent d’innovations technologiques. Nées de la crise, nombre de ces bonnes pratiques ont vocation à perdurer.

  Hong kong

Pour éviter d’exposer les agents de nettoyage, un robot se substitue à eux et vaporise du peroxyde d’hydrogène, qui désinfecte la rame en 7 minutes.

  Manchester

Depuis juin, l’AOM Transport for Greater Manchester et la startup Humanising Autonomy modélisent les flux humains dans les transports collectifs, pour améliorer la distanciation sociale.

  Pékin

10 min : c’est le créneau horaire à réserver en ligne pour pénétrer dans le métro de Pékin (dispositif testé dans deux stations au mois de mars).

  Île-de-France

STIVO : c’est le texto qu’il est possible d’envoyer au 93100 pour acheter son billet de bus en Île-de-France, afin de limiter les contacts entre conducteurs et passagers.

  New York

La Metropolitan Transportation Authority a testé des films antimicrobiens, des filtres à air innovants, des rayons ultraviolets purificateurs et des sprays électrostatiques.

  Berlin

Et si une simple caméra thermique permettait de détecter les malades du Covid-19 ? Un test grandeur nature a été effectué en mars dans le métro de Berlin (station Alexanderplatz).


4. Innovation frugale

Les solutions les plus simples sont parfois les meilleures. Le secteur de la mobilité a également recours à l’innovation “de bon sens” pour transporter les voyageurs en toute sécurité.

  Barcelone

Pour éviter les contacts sur les boutons-poussoirs, les portes des trams, trains et bus du réseau TMB s’ouvrent à chaque arrêt.

  Paris

De nombreux taxis et VTC ont posé des bâches dans leurs véhicules. CaoCao, VTC en déploiement à Paris, a quant à elle conservé la cloison en plexiglas de ses véhicules d’origine, les “black cabs” londoniens.

Jugaad :
mot hindi qui signifie la capacité ingénieuse à développer une solution simple et efficace avec des moyens limités dans une situation de contraintes ; cette résilience créative est à l’œuvre dans les réseaux de transports à travers le monde.
Nudge (n.m., UK), ou “coup de pouce” en français  :
technique visuelle pour influer sur certains comportements (mesures d’hygiène, distanciation sociale par exemple) particulièrement utilisée pendant la crise. Le marquage au sol du métro parisien, semblable à celui des autoroutes, invite ainsi les passagers à suivre le bon chemin.

  France

Depuis le 10 mai, au nord et au sud de Paris, les voies de bus et de taxis sur les autoroutes A1 et A6a sont autorisées aux co‑voitureurs (le passager monte à l’arrière).


5. Vélo

Après une longue période de confinement, la tendance au télétravail perdure. Les villes et les entreprises s’impliquent pour étaler les heures de pointe tandis que les transports collectifs luttent contre la saturation du réseau.

  Bogota

80 km : c’est la longueur totale des pistes cyclables temporaires subitement apparues dans les rues de la ville. Une réaction rapide pour limiter la congestion, désengorger les transports en commun et faire respecter la distanciation sociale.

  Séoul

“Ddaerungi” :
c’est le petit nom du vélo en libre service séoulite, dont l’utilisation a connu une hausse de 67 % au printemps 2020 (par rapport à la même période de l’année précédente).
Coronapiste (n. f. ) :
piste cyclable temporaire apparue dans les villes à la suite de la crise du Covid ; certaines d’entre elles ont vocation à devenir définitives.

À LIRE AUSSI

Intelligence artificielle : comment réinventer la mobilité partagée ?

Intelligence artificielle : comment réinventer la mobilité partagée ?

L’essor de la puissance informatique, du traitement des données et des technologies de deeplearning (méthodes d’apprentissage automatique) facilitent tellement le développement de l’intelligence artificielle (IA) que l’on peut s’attendre à ce que la mobilité partagée soit profondément transformée d’ici peu. Quelques exemples d’application de l’IA dans le secteur de la mobilité partagée.

Pulse #3 4 min
De la voiture individuelle à la mobilité partagée, redessiner le modèle de Los Angeles

De la voiture individuelle à la mobilité partagée, redessiner le modèle de Los Angeles

La ville de Los Angeles a été pensée et aménagée pour l’automobile. Aujourd’hui, il est urgent de redéfinir ce modèle pour faire en sorte que la mégalopole continue de prospérer. Explications par Seleta Reynolds, Directrice générale du département des transports de Los Angeles.

Pulse #3 4 min