Les transports publics en 2050 selon…

S'inspirer • Pulse #1 • 2 min

Trois artistes, trois cultures, trois visions du monde. Nous leur avons laissé une liberté totale, ils nous offrent leur regard sur les transports publics en 2050. Une invitation exaltante à imaginer la mobilité autrement !

Les transports publics en 2050 selon…

POWERPAOLA

« Je suis une grande optimiste ! En 2050, nous vivrons dans des villes qui seront en harmonie avec la nature : toute l’énergie sera renouvelable, et toutes les eaux sales seront filtrées et réutilisées. Nous n’aurons plus de voitures, nous nous déplacerons à vélo ou à pied, ou encore à bord de transports publics confortables et sûrs. Des casques de réalité virtuelle nous permettront de voyager sur des tapis volants, à bord de montgolfières ou à dos de cheval ailé. »

powerpaola.blogspot.fr

Née en 1977 à Quito (Équateur), très rapidement Powerpaola part vivre en Colombie. Elle vit aujourd’hui à Buenos Aires (Argentine), où elle termine l’adaptation animée de son premier roman graphique, Virus Tropical.


 

Les transports publics en 2050 selon…

TATSURO KIUCHI

« Quand je me projette en 2050, je pense évidemment aux véhicules volants !
Vu la popularité et le développement des drones aujourd’hui, il y a de fortes chancespour que l’espace aérien soit occupé d’une manière ou d’une autre. Et ensuite je me demande quels véhicules cela peut bien concerner. Afin de ne pas encombrer le ciel, je pense qu’il sera réservé aux transports publics, sous la forme de grands bus volants. »

tatsurokiuchi.com

Né à Tokyo en 1966, Tatsuro a notamment travaillé pour The New Yorker, United Airlines, The Royal Mail et Starbucks. Il est membre de la Tokyo Illustrators Society.


 

Les transports publics en 2050 selon…

TIMO KUILDER

« En 2050, je rêve que la plupart des transports publics soient électriques et plus durables. Beaucoup de gens seront en mesure de travailler à distance et auront de fait moins besoin de se déplacer au quotidien. La nature sera plus présente dans l’environnement urbain. Les villes intégreront l’Hyperloop d’Elon Musk et toutes les voitures seront autonomes et partagées. De larges bus, comparables à des trains, seront alimentés par les énergies solaire et éolienne. Leurs larges fenêtres pourront également servir d’écrans pour regarder un film ou trouver des renseignements. »

zwartekoffie.com

Basé à Amsterdam, Timo est un illustrateur freelance au style puissant, graphique et minimaliste, qui combine travail personnel et commandes professionnelles. Il a notamment travaillé pour Facebook, Monocle, Adobe, Bloomberg, Twitter et WeTransfer.

À LIRE AUSSI

Sur le vif

Sur le vif

Les transports collectifs sont une source d’inspiration intarissables pour les artistes, et notamment les photographes. Découvrez les clichés de Renny Whitehead, Edwin Koo et Nick Turpin – autant de reflets de la diversité de situations, de visages et d’humeurs que rassemble, chaque jour, la mobilité urbaine.

Pulse #2 2 min

Boda Boda Style

À Nairobi, les « boda boda » ou motos-taxis se faufilent partout, pour conduire leur passager – voire 2 ou 3 ! – d’un bout à l’autre de la ville. Ils sont tellement nombreux que, pour se démarquer, certains d’entre eux personnalisent leur deux-roues sur des thèmes aussi surprenants que variés. Fascinés par leur créativité, le couturier Bobbin Case et l’artiste Jan Hoek ont lancé un projet collaboratif : « Boda Boda Madness ». Objectif : leur créer des tenues éblouissantes, aux couleurs de leurs motos-taxis.

Pulse #4 3 min