Intelligence artificielle : comment réinventer la mobilité partagée ?

Découvrir • Pulse #3 • 4 min
Par Madeleine Resener

L’essor de la puissance informatique, du traitement des données et des technologies de deeplearning (méthodes d’apprentissage automatique) facilitent tellement le développement de l’intelligence artificielle (IA) que l’on peut s’attendre à ce que la mobilité partagée soit profondément transformée d’ici peu. Nous verrons bientôt des autobus sans conducteur qui transporteront les gens en toute sécurité jusqu’à leur destination, des véhicules intelligents et durables qui se chargeront du déneigement des voiries, du ramassage des ordures, ou encore de la livraison de repas et de courrier. Voici quelques exemples d’application de l’IA dans le secteur de la mobilité partagée.

Des transports plus inclusifs pour les personnes handicapées

Des chercheurs californiens travaillent actuellement au développement d’un projet d’intelligence artificielle pour le Caltrain (la ligne ferroviaire desservant la péninsule de San Francisco et la vallée de Santa Clara, en Californie). L’objectif ? Mettre à la disposition des passagers atteints notamment de déficiences visuelles ou auditives des informations en temps réel pour les aider à trouver la bonne voie, le bon quai et le bon train, ou encore le meilleur endroit pour embarquer. La technologie pourrait également préciser où descendre du train, ou encore leur confirmer s’ils sont dans le bon train. Comment fonctionne-t-elle ? Grâce à l’internet des objets (IoT), le système se connecte au cloud, aux smartphones et aux beacons (balises) de la station Diridon de la ligne Caltrain. Le projet pourrait même être élargi au BART – le Bay Area Rapid Transit System, système ferroviaire qui traverse la baie de San Francisco – ainsi qu’au train à grande vitesse, ou même utilisé à l’échelle des États-Unis.

Recharge intelligente pour consommation d’énergie réduite

Jusqu’à présent, le chargement des batteries de bus électriques représentait un défi pour les villes. Le système exige souvent que les autobus soient mis en charge lorsqu’ils retournent au dépôt, et ce jusqu’au jour suivant. Un fonctionnement qui peut provoquer des pics de consommation d’énergie susceptibles d’endommager les batteries et même d’entraîner des pénalités de surconsommation. Grâce à l’IA, la charge intelligente est sur le point de changer… Celle-ci consiste à lisser la consommation de manière à réduire le pic de consommation d’énergie et à préserver l’autonomie de la batterie. Keolis travaille actuellement sur cette nouvelle méthode, qui assurera par la même occasion la disponibilité de l’énergie pour les habitants lorsque les villes auront électrifié la totalité de leur parc d’autobus.

Fluidifier les trajets en ville

L’utilisation de l’IA permettrait de comprendre et prédire le mouvement des passagers pour résoudre les problèmes d’affluence partout dans le monde. Comment ? Un logiciel s’appuie sur les données émises par les balises situées dans les smartphones pour détecter et prédire les mouvements des passagers dans les différents modes de transport. Il traite ensuite ces informations en temps réel sans aucune aide supplémentaire. Cette solution permet d’identifier les correspondances critiques – celles où des passagers attendent sur les quais pour monter dans le train, par exemple. En d’autres termes, elle aide les opérateurs de transport à comprendre l’expérience utilisateur de bout en bout du trajet.

Une vidéo-surveillance plus efficace

La vidéosurveillance fait désormais partie intégrante de la protection des passagers. Le traitement des vidéos n’est pourtant pas aisé : il requiert du temps et du discernement de la part du personnel de sécurité. Keolis teste actuellement un moyen d’améliorer l’efficacité de la vidéosurveillance dans les transports collectifs. La solution consiste à relier les caméras à un logiciel capable d’identifier un bagage abandonné à un endroit précis en seulement dix secondes, puis de retrouver son propriétaire.

Plus de sécurité dans les transports publics

Plusieurs experts ont proposé un système fondé sur l’IA pour améliorer la sécurité et le confort des voyageurs. L’idée repose, tout d’abord, sur un algorithme qui analyse les communications des passagers via Twitter, Facebook et les chats en ligne. L’information recueillie est alors traitée pour déterminer s’il s’agit d’une situation critique, comme un incendie, d’un acte criminel ou d’un équipement défectueux. Une fois l’urgence identifiée, le système contacte les experts les mieux équipés pour gérer la situation. Une notification est ensuite transmise automatiquement aux téléphones mobiles de tous les intervenants concernés.

Anticiper les pannes de l’équipement roulant

Les opérateurs de transport collectif ont tout à gagner à faire appel à l’IA pour l’entretien de leurs équipements. Au lieu de s’appuyer sur un diagnostic humain, la « maintenance prédictive » anticipe les pannes en détectant les incohérences de données. Cette technologie s’appuie sur la collecte et l’analyse d’informations provenant des millions de capteurs situés sur les composants des trains. De cette manière, il est possible d’anticiper les besoins de maintenance avant qu’un accident ne survienne, tout en réduisant considérablement les temps d’immobilisation et les coûts associés. La maintenance prédictive puise également dans les données de diagnostics, de garanties, de sondages, d’informations fédérales et sociales pour détecter et prédire quelles pièces ou quels ensembles de pièces peuvent poser problème. Les économies réalisées pourraient avoisiner les 25 %, selon certaines estimations la situation.

Simplifier les déplacements à l’aide de voicebots

Les interfaces vocales alimentées par l’intelligence artificielle – autrement appelées voicebots – réduisent le temps de traitement des questions des passagers, telles que : « À quelle heure passe mon bus pour aller au travail ? » ou « Comment me rendre chez le dentiste ? ». Grâce aux informations déjà collectées par le réseau de transport et à un système de calcul d’itinéraire, le système est en mesure de fournir une réponse en quelques millisecondes. Aujourd’hui, il s’agit de faciliter l’accès aux transports en intégrant une appli avec un haut-parleur mains libres que vous contrôlez avec votre voix. Cela pourrait se révéler particulièrement utile pour les personnes âgées ou handicapées pour qui il est difficile, voire impossible, d’utiliser un smartphone, mais qui ont quand même besoin d’accéder à des informations pendant leurs trajets.

À LIRE AUSSI

Un monde nouveau

Un monde nouveau

Si nous savons une chose à propos de l’avenir de la mobilité, c’est qu’il faut s’attendre à un véritable bouleversement de nos habitudes dans les dix prochaines années. Tour d’horizon des nombreuses innovations à venir.

Pulse #1 5 min
Les robots à la rescousse !

Les robots à la rescousse !

Les progrès récents en matière d’intelligence artificielle ouvrent la voie à la robotique. Les robots sont aujourd’hui capables de venir en aide à l’homme dans l’exécution de nombreuses tâches. Et le secteur de la mobilité n’est pas en reste. Cinq exemples de situations dans lesquelles les robots font la différence.

Pulse #2 2 min