ÉDITO #7

Il y a eu l’avènement de la locomotive, de la voiture, puis de la mobilité à grande vitesse : ces évolutions de la mobilité ont toujours été profondément liées à celles de l’industrie, de l’économie et de la société. Ces quinze dernières années, avec l’accélération de l’urgence climatique et, plus récemment avec la crise sanitaire, les citoyens redéfinissent leurs attentes en matière de mobilité et veulent se diriger vers des modes toujours plus sûrs, plus connectés, et surtout plus respectueux de la planète. Serait-ce alors une nouvelle révolution de la mobilité qui se dessine ?

Une chose est sûre : la période que nous traversons est riche en transfor- mations et la mobilité partagée sera un accélérateur de la transition énergétique. La place de la voiture est remise en question, les usages se transforment, les citoyens partout dans le monde aspirent profondément à un monde plus juste et respirable. Aujourd’hui, l’ensemble des acteurs de la mobilité doivent agir pour la transformation du secteur et la reconquête des passagers, au service de l’intérêt général.

C’est la raison pour laquelle, chez Keolis, nous avons engagé une démarche participative qui a conduit à la formalisation de notre Raison d’Être : “Imaginer et déployer des mobilités sûres et durables au service de chaque territoire, pour une meilleure qualité de vie de tous et de chacun”. Celle-ci reflète les engagements sociaux et environ- nementaux que nous entendons prendre. Elle est le cadre que nous nous fixons, pour répondre de notre mieux aux attentes de toutes nos parties prenantes – qu’il s’agisse des Autorités Organisatrices, de nos passagers, ou de nos collaborateurs.

Dans ce numéro de Pulse, vous trouverez de nombreux points de vue d’experts qui nous éclairent sur ce que, chez Keolis, nous percevons comme une profonde transition. Plus que jamais, j’espère que ce numéro stimulera vos réflexions et vous apportera des éclairages sur les sujets qui nous ont semblé incontournables.

Marie-Ange Debon
Présidente du directoire de Keolis