ÉDITO #5

Étant en fauteuil, j’ai souvent été confrontée à des difficultés dans les transports, et je rêve du jour où je pourrai me déplacer librement à bord d’une voiture autonome personnelle. Hélas, aucun de ces véhicules ne prévoit à date qu’un utilisateur de fauteuil roulant puisse monter à bord… Le futur de la mobilité sera vert et connecté, mais, malgré les apparences, difficile de faire rimer innovation avec inclusion. Tous les jours, de nouveaux moyens de transport alternatifs de micromobilité fleurissent sur les trottoirs, quasiment exclusivement à destination d’un public hyperurbain, connecté et valide.

Mais les enjeux de la mobilité pour tous ne se limitent pas à l’accessibilité physique des personnes à mobilité réduite (qui représentent tout de même deux millions d’individus en France). Ils concernent également les personnes atteintes de déficiences sensorielles ou cognitives, sans oublier les 13 millions de Français qui souffrent d’illectronisme, et se retrouvent de plus en plus pénalisés devant l’essor du MaaS.

L’innovation dans le monde de la mobilité doit être pensée pour tous, et n’oublier personne, comme le souligne la tribune d’Éric Chareyron sur le droit à la mobilité et les fragilités silencieuses de ce numéro de Pulse. À découvrir également : une réflexion sur l’avenir de la voiture individuelle, un article sur un nouveau coach de mobilité et bien d’autres sujets…

Bonne lecture !

Charlotte de Vilmorin
Fondatrice de Wheeliz