California Driving

Comprendre • Pulse #2 • 3 min
Par William Mengebier

Comptant parmi les leaders de la mobilité durable, l’opérateur californien Foothill Transit va convertir sa flotte de 360 autobus au tout-électrique à l’horizon 2030. Un projet ambitieux dont nous parle Kevin Parks McDonald, le Directeur exécutif adjoint.

pour approfondir

La puissance de l’électromobilité

6 min

« Foothill Transit, opéré par Keolis Transit America depuis 2017, a toujours cultivé un esprit pionnier. En 2010, nous sommes devenus le premier opérateur aux États-Unis à mettre en service un bus électrique à charge rapide. En 2014, notre ligne 291 était la première ligne réservée à des bus électriques. Et trois ans plus tard, l’American Public Transit Association (APTA) nous a attribué le niveau Platine pour nos innovations en termes de durabilité. C’était la première fois qu’un opérateur de transport public, utilisant uniquement des bus, bénéficiait d’une telle reconnaissance officielle.

Notre décision d’opérer uniquement des bus 100 % électriques à l’horizon 2030 s’inscrit donc dans la continuité de notre engagement durable. Mais elle reflète aussi notre ambition d’être numéro un, en matière de sécurité, service, qualité, réactivité, efficacité et innovation.

Les avantages des bus électriques, tant pour la population que pour l’environnement, sont évidents. Ces véhicules permettent de réduire les émissions de gaz ou de particules nocives, et offrent ainsi des bénéfices en termes de santé publique. Assurer une plus grande qualité de l’air, c’est allonger l’espérance de vie et protéger les populations vulnérables comme les enfants ou les personnes âgées. Cela contribue également à lutter contre le réchauffement climatique. En outre, les bus électriques sont moins bruyants que le niveau d’une conversation normale, ce qui réduit considérablement la pollution sonore.

Notre programme de conversion s’appuie sur l’expérience acquise lors d’un projet lancé en 2010, dans le cadre duquel nous avons exploité trois bus électriques pendant trois ans sur l’un de nos itinéraires les plus contraignants. Ce qui nous a permis d’évaluer la technologie utilisée pour ces véhicules avec batteries, et d’être certains qu’ils pourront répondre aux exigences du service.

pour approfondir

Quelles alternatives au diesel ?

2 min

Au terme de cette expérimentation prometteuse, nous avons commandé 12 bus à charge rapide de nouvelle génération, dont nous avons lancé l’exploitation en 2014.  Cela nous a permis de passer au tout-électrique l’une de nos lignes – la ligne 291 donc –, et de vérifier la fiabilité de cette technologie sur les autres itinéraires. Cette nouvelle flotte s’est très bien comportée et, compte tenu de cette expérience positive, notre conseil d’administration a pris la décision de passer au tout-électrique à l’horizon 2030.

Depuis l’annonce de cette décision en 2016, nous avons beaucoup avancé avec nos partenaires : d’une part, avec le service public qui fournit l’électricité nous permettant de recharger les batteries, et d’autre part, avec les constructeurs des véhicules électriques.

Nous travaillons actuellement sur des solutions pour répondre à différents défis : mieux maîtriser le coût de l’électricité et mettre en place les infrastructures nécessaires pour recharger les batteries pendant la nuit. Une nécessité pour assurer le service sur les trajets les plus longs. Depuis notre annonce, d’autres Autorités Organisatrices de Transport – c’est notamment le cas de Los Angeles Metro Authority – ont pris des engagements similaires.

Nous avons aussi reçu la visite de services gouvernementaux et de représentants officiels des transports, non seulement américains, mais aussi de l’étranger, vivement intéressés par notre expérience. Nous communiquons régulièrement sur nos avancées à l’occasion d’événements, mais aussi sur notre site et au moyen de publicités dans les médias locaux. Notre passage au tout-électrique est salué par les acteurs régionaux, les conducteurs et les mécaniciens, mais aussi par les clients et les non-usagers. »

Kevin McDonald

Kevin Parks McDonald

est le Directeur exécutif adjoint de Foothill Transit. Il est en charge des opérations quotidiennes du réseau : approvisionnements, équipements, ressources humaines, service clients et opérations, maintenance et technologies véhicules, planification, sécurité, technologies de l’information et finance.


FOOTHILL TRANSIT EN FAITS ET CHIFFRES

  • PRINCIPAL OPÉRATEUR MUNICIPAL du comté de Los Angeles
  • 14 MILLIONS de passagers/an
  • 361 BUS en service (344 GNC et 17 bus électriques à charge rapide)
  • 147 BUS exploités par Keolis dont 14 électriques

À LIRE AUSSI

Ça roule ! Le vélo défie l’automobile

Ça roule ! Le vélo défie l’automobile

À bien des égards, le XXe siècle aura été le siècle de l’automobile. Avec la congestion et la pollution croissantes des villes, le souci de l’environnement et la qualité de vie ont pris une importance nouvelle depuis deux décennies. Et l’humble vélo a commencé à se frayer un passage dans le paysage.

Pulse #2 8 min

La discrète ascension du transport fluvial et maritime

De plus en plus de villes adoptent le transport par navette fluviale ou maritime comme solution aux problématiques causées par la hausse de la fréquentation, notamment aux heures de pointe.

Pulse #3 4 min